Ticket

6/random/ticker-posts

L’Attaque du Moulin, Émile Zola


 

L’Attaque du Moulin, Émile Zola


L’Attaque du Moulin est une nouvelle d’Emile Zola parue en 1880 dans un recueil collectif nommé Les Soirées de Médan. 

L’histoire se déroule dans un village de Lorraine paisible et tranquille, mais la guerre de 1870 avec la Prusse va perturber l’atmosphère si joyeuse du village. 

Les premières pages commencent par une description luxuriante de la nature : 

« La Morelle descend des bois de Gagny, et il semble qu’elle prenne le froid des feuillages sous lesquels elle coule pendant des lieues ; elle apporte des bruits murmurants, l’ombre glacée et recueillie des forêts […]. » 

« […] on sent, lorsqu’on suit les étroits sentiers, comme des lacs souterrains qui percent sous la mousse et profitent des moindres fentes, au pied des arbres, entre les roches, pour s’épancher en fontaines cristallines. Les voix chuchotantes de ces ruisseaux s’élèvent si nombreuses et si hautes, qu’elles couvrent le chant des bouvreuils. » 

La nature parle même au plus fort de l’angoisse : « Un merle seul s’envola, en sifflant sa phrase douce et triste. » 

Puis, elle se métamorphose en un cirque où les hommes finissent par s’entre-tuer : « Il y eut un furieux combat à l’arme blanche, sous le ciel couleur de rouille, le coupe-gorge de la vallée s’emplissait de morts. Les larges prairies semblaient farouches, avec leurs grands arbres isolés, leurs rideaux de peupliers qui les tachaient d’ombre. À droite et à gauche, les forêts étaient comme les murailles d’un cirque qui enfermaient les combattants, tandis que les sources, les fontaines et les eaux courantes prenaient des bruits de sanglots, dans la panique de la campagne ». 

La mélodie devient funeste. Cette nouvelle d’Émile Zola est intéressante à lire notamment pour étudier la place que prend la nature dans le récit. 

Les thèmes principaux abordés sont le moulin qui « craquait en tournant, avec la toux asthmatique d’une fidèle servante vieillie dans la maison », il fait partie du décor de Rocreuse, il est également considéré comme un personnage auquel le père Merlier reste très attaché. 

Le deuxième thème est la nature qui tient un rôle majeur dans cette histoire. 

L’amour entre Françoise, la fille du père Merlier, et Dominique est un thème important dans ce récit puisqu’il sera à l’origine du dénouement. 

Ensuite le dernier thème abordé est celui de la destruction, Zola dénonce la guerre. L’image du moulin qui tombe en ruine montre comment l’homme est capable de détruire brutalement ce qu’il a mis des années à construire. 

La structure de l’histoire est efficace, Zola commence par décrire un lieu, une famille, un couple, une fête dans laquelle tout le monde s’amuse. Les personnages sont heureux jusqu’à ce que commence la guerre. La chute de la nouvelle est terrible. Cette histoire a inspiré Alfred Bruneau qui en a fait un opéra célèbre en 1893.

Publier un commentaire

0 Commentaires