Ticket

6/random/ticker-posts

Le Renard et l'Oiseau



Un jour, alors qu'il traversait les bois, le renard vit un oiseau qui tournoyait au-dessus de son nid. Le renard s'approcha et lui dit :
« Tu ne seras jamais capable de voler très haut !
- Pourquoi ? répondit l'oiseau, si triste qu'on mette en doute ses capacités.
- Eh bien, parce que je le pense, cela se voit. Pour me prouver le contraire, si tu veux, nous allons faire un pari. Vole ! Le plus haut possible, jusqu'à décrocher une étoile. Si tu me ramènes un bout d'étoile, alors je te croirai et tu seras un vrai oiseau, celui qui sait voler vraiment.
- D'accord ! Tu vas voir, tu ne seras pas déçu ! »

Le soleil orangé disparaissait peu à peu, laissant place à la lune pleine et brillante. Des milliers d'étoiles décoraient le ciel. L'oiseau les regarda avec envie. Il commença à voler, les battements de ses ailes étaient si maladroits qu'il manqua de tomber à plusieurs reprises. L'oiseau était encore jeune, il n'avait pas encore appris à s'envoler très haut.
À chaque battement hésitant de ses ailes, le renard se moquait, il souriait, sadique :
« Tu n'es même pas capable de t'envoler ! Pauvre sot ! À peine, auras-tu quitté ton nid que tu te feras dévorer par un chat ! »

Mais l'oiseau n'aimait pas qu'on se moque de lui. Il déploya majestueusement ses ailes, inspira profondément et se lança le cœur battant. Il était parti. Il vola, vola, vola sans jamais s'arrêter ni même se retourner. Le ciel lui semblait si haut, infini, les étoiles, où étaient-elles ? Pourquoi semblaient-t-elles si proches alors qu'il ne les atteignait jamais ? Il continua pourtant. Il faisait si froid. Son corps commençait à geler pendant que sa volonté continuait d'exister. Il ramènerait un bout d'étoile !

L'oiseau arriva enfin jusqu'à la lune, en décrocha un morceau avec son bec, puis usa du peu de force qu'il lui restait pour retourner sur terre. Il était fatigué. Ses ailes ne bougeaient plus. Il se laissa tomber.
Telle une météorite il arriva sur la terre, mais les branches d'un arbre amortirent sa chute. Le renard était là, il le regardait narquois :
« Que m'as-tu ramené là ? Ce n'est pas une étoile ! Un caillou ! T'avais-je demandé un caillou ? Tu m'as trahi ! Désormais je ne te croirai plus et je saurai que tu ne seras jamais un vrai oiseau, celui qui sait voler vraiment ! »

L'oiseau le regarda hagard. Une larme s'écoulait de son œil assombri. Il s'endormit tristement ; jamais plus il ne verrait la lumière du jour, le renard l'avait tué. 

Juillet 2009

Publier un commentaire

0 Commentaires