Ticket

6/random/ticker-posts

Sur les cimes des montagnes


 

Sur les cimes des montagnes mon cœur ira paisible
Voyager.
Il n’en sortira plus, il ne reviendra pas.
Et l’oubli dans mes veines coulera silencieux.
Tout restera de marbre et ma bouche et mon âme,
Il n’y aura plus rien qu’un désert fleuri
De couleurs inventées.
L'ignorance nous fera continuer,
Ma mutique voix ne pourra plus parler,
Ni dire, ni faire ne seront accordés,
Puisque jamais ne fut de réponse
Vraie.
Il n’y aura jamais…
Et la page est tournée,
Sans nulle conscience pour le réaliser.
À demain, peut-être le tombeau du silence,
Enveloppera mon Être de la subtile absence ?
À jamais, pour toujours, sans savoir où aller,
Sur les cimes des montagnes mon cœur,
S’est envolé.


A.L,  06 septembre 2020

Publier un commentaire

0 Commentaires