Ticket

6/random/ticker-posts

Symphonie



Près d'une ombre invisible il y a un soleil,
Et souriant à la nuit susurre à mon oreille,
Une voix de satin, silencieuse et divine,
Aux syllabes labiles, aux odeurs d'églantines :

Musique en mouvement, corps en apesanteur,
Symphonie sensuelle, le ciel vit, le ciel meurt.
Saisissement funeste, Renaissance terrestre,
Paroles incertaines s'habillant en Orchestre.

Nudité déchiffrée, partition dévoilée
... et voile de nos sens...
Au dédale du non-sens...
Le silence... et... ...les mots
... les mots et le silence...

… et puis ...

... tout recommence...

mai 2010

Publier un commentaire

0 Commentaires